06 Juin juillet 2017

Boissières Etape du circuit Art et Tourisme en Vaunage

Pour la première année, Boissières s’est inscrit comme étape du circuit culturel « Art et Tourisme en Vaunage » durant le week-end des 22 et 23 juillet. Cinq artistes boissièrois ont exposé leurs œuvres dans trois lieux différents : la salle polyvalente de la mairie qui a accueilli trois artistes :

Judith Braun,

judith-braun 

Alain Rampenaux

alain-rampeneaux

 et Adéle Béguert et Hugues Babeur

 adele-beguert-et-hugues-babeur 

chez Jean-Yves Régnault

j-yves-regnault 

qui a ouvert sa maison et son atelier de création ; et enfin chez Dominique et Philippe Deschamps qui ont ouvert une partie de leur cour pour abriter

les œuvres d’Eliane Bonnin 

eliane-bonnin

Durant ces deux jours, ces points d’exposition ont accueilli chacun, entre 10 h 00 et 18 h 00, une quinzaine de visiteurs. Leur enthousiasme nous encourage à renouveler cette première expérience avec quelques aménagements horaires peut-être (des nocturnes 18 h 00 – 22 h 00 ?) plus propices à rendre ces expositions plus accessibles.
Le cœur de notre village a l’avantage de la beauté et la densité en espaces d’expositions à la fois dans les rues et dans les jardins ou les cours. Pour l’année prochaine, un inventaire de ces lieux, propices à l’exposition des œuvres de nos artistes, permettrait de mettre en valeur et de faire découvrir tous les « trésors cachés » derrière les belles façades de nos ruelles. Si quelques Boissièrois veulent rejoindre ce projet, ils seront les bienvenus. Nous allons bientôt lancer une prospection par le biais de « l’Info rapide » de la mairie pour recenser ces lieux. A Boissières, nous avons la chance d’avoir à la fois des artistes de qualité(une quinzaine répertoriés dans tous les domaines artistiques), et désireux de faire vivre le village, et un bel écrin pour les exposer. Autant réunir ces deux qualités pour faire briller Boissières comme le petit bijou de la Vaunage

 

FETE DU VILLAGE 2017

Pour cette année on a réinvesti la place de la mairie. Les voyages forment la jeunesse. Pour avoir le nombre de places nécessaires, environ deux cents, la buvette a été ouverte dans la salle polyvalente. A priori, ça n’a gêné personne au vu de la fréquentation et des nombreux allers-retours entre la salle et la place sans rien renverser. Bravo aux serveurs anonymes. Quelques conseillers municipaux ont officié avec dextérité derrière le bar de 19 h 30 jusqu’au début du repas. Un conseiller doit savoir tout faire.
Des nuages lourds d’éventuelles pluies nous ont frôlé et lâché quatre ou cinq gouttes pour que la fête soit juste un peu pluvieuse et très heureuse. Et c’est ce qui s’est passé. Nous avons toujours notre numéro secret à Météo France pour commander du beau temps pour nos manifestations. discours
Marc Foucon a ouvert les festivités par un petit discours de remerciements à Mme et Mr Faure pour leur implication dans la transmission spaciale avec Thomas Pesquet. Puis, il a recensé les futurs joueurs de boules pour l’année prochaine, étant donné que cette année il n’y a pas eu de concours faute de participants en nombre suffisant. Une vingtaine de volontaires se sont manifestés, participeront-ils dans un an ? On verra. Après avoir présenté les festivités de cet été (Expo des 22 et 23 juillet, Spectacle Jean Ferrat le 26 août et cinéma en plein air le 16 septembre), Monsieur le maire a fait respecter une minute de silence suivie de la Marseillaise en hommage à tous nos disparus.
Ensuite, place à la fête, les deux cents convives ont apprécié le repas concocté par le traiteur Fabaron de Lassalle (bonne adresse à retenir).  repas
Le DJ André a animé la soirée entre musique et chansons interprétées par des amateurs très inspirés. Toutes les générations en ont profité, la valeur n’attendant pas le nombre des années. 

danse 

Et la fête a duré jusqu’aux alentours de une heure du matin. rock

Merci à tous les participants : le traiteur et ses serveuses, le DJ et les chanteurs, Steeve et Clément qui ont travaillé samedi et dimanche matin, et enfin merci à tous les habitants de Boissières qui sont venus partager cette fête, parce que la commune peut toujours organiser des festivités, si personne ne vient …………………..
Donc rendez-vous les 22 et 23 juillet pour l’expo « Art & Tourisme en Vaunage ». Et n’oubliez pas de réserver vos places pour le spectacle Jean Ferrat.

BONNES VACANCES A TOUS

04 Stage de foot avril 2015

32 petits stagiaires de 06 à 12 ans se sont retrouvés du 18 au 21 avril pour le stage annuel d’initiation au football organisé par l’association du Stade Olympique du Château de Boissières (SOCB) au stade Emile-Pouget. groupe
Pierre Lascombe entouré de Georges, Christophe, Sébastien et Christian ont proposé aux enfants des jeux de ballon et des activités physiques à partir de 09 h 00 tous les jours.
Le dernier jour fut consacré au futsal à Lunel et à des rencontres au gymnase de Clarensac avec d’autres stagiaires vaunageols. 
gouter1 

Ce stage fut clôturé par un gouter au stade de Boissières. Le responsable des jeunes au SOCB, Pierre Lascombe a félicité les enfants pour leur implication et leur enthousiasme. gouter2
Christian Borg, adjoint au maire et cadre durant le stage a remercié les bénévoles de l’association pour la bonne tenue de l’organisation et réaffirmé l’importance du sport dans la vie.
dipome

A l’issue, chaque enfant a reçu un diplôme et un sac de sport.

09.2017 soirée Ferrat

Que c’est beau, c’est beau la vie ……………….

Que la montagne est belle, couronnée de son château et ses terrasses. Comme d’habitude, on avait commandé le beau temps. Et…………..il était là ce 26 septembre. 


Ma môme, celle qui travaille en usine à Créteil, a couru pour ne pas arriver en retard. Comme la nuit commençait à tomber, Jean-Marc Desmesropian est monté sur scène. 

jmp 

Mon vieux avec son pardessus râpé est venu s’asseoir parmi les deux cents spectateurs. 

foule

A côté de nous, deux enfants au soleil (des projecteurs) allongés sur les galets ont passé la nuit. Dans le creux de l’oreille, ils se disaient : que serais-je sans toi ? Mais pour qu’ils n’oublient pas que ce bonheur est fragile, le cuirassé Potemkine a profilé au loin sa silhouette, suivi d’un train sorti de la nuit et du brouillard avec son cortège de honte. Aujourd’hui, heureusement celui qui meurt d’aimer est bien loin de ces wagons plombés. Et demain ? Demain, on verra bien, on a le temps, mais il paraît que la femme est l’avenir de l’homme. Celui qui a osé dire ça, avait aimé à perdre la raison sans doute.

En hommage à notre château, Edith Thénot, la compagne de Jean-Marc, a lu un poème « la danse des amants ». jmd

L’avenir de l’homme fut évoqué lors de l’entracte, les femmes étant tout à fait d’accord, les hommes plus septiques. On se demande pourquoi.


A la reprise du spectacle, Jean-Sébastien Bressy, le pianiste qui est aussi auteur compositeur nous a gratifié de deux de ses pépites musicales : un magnifique éloge de l’olivier et le récit d’une consultation médicale. Dans ces conditions-là, je veux bien être malade tous les jours. J’avoue que j’aimerai bien connaître la doctoresse.


Jean-Marc Desmesropian nous a ensuite emmené faire un voyage dans la France de Ferrat, la commune de Paris, et passant par Sète, faire un salut respectueux à Brassens. 

jmd-2 Toujours à propos de Brassens, certaines passantes aperçues quelques instants à leur fenêtre, nous ont salué d’un joli sourire. Et puis nous avons poursuivi chez nos voisins bataves, dans les tavernes d’Amsterdam, pour voir danser les marins dont les grosses mains invitent les moules et les frites à revenir en plus, et rendre ainsi hommage au Grand Jacques.

Que c’est beau, c’est beau la vie……..…et clap de fin, après deux rappels.


Après tout le monde est rentré à la maison. Pour toujours, d’hier à demain, l’amour est cerise pour ceux qui dormiront ensemble.

 
Que c’est beau la vie.

12 Fêtes de fin d’année 2016

Les fêtes de fin d’année 2016 pour tous

Fais de beaux rêves Mandoline.

 Ce samedi à partir de 15 h 00, une trentaine d’enfants de Boissières et leurs parents se sont retrouvés à la salle polyvalente pour un spectacle original écrit, mis en scène et interprété par la troupe Batifoll.

foule


 Connaissez-vous Mandoline ? Non certainement pas. Mais tout le monde l’a vue ou croisée un matin de bonne heure ou un soir tard, assise sur un banc, seule.
Hé bien, c’est son histoire qu’a racontée aux enfants de Boissières la troupe Batifoll, ce samedi à la salle polyvalente, en attendant le Père Noël.
 Mandoline est manutentionnaire dans une grande entreprise de vente par correspondance. Toute la journée, elle trie et envoie des colis partout dans le monde. Et le soir venu, la fatigue aidant, elle s’endort sur un banc en attendant son bus.
A quoi rêve donc Mandoline ?
Une dame qui n’a pas l’air mieux gâtée par la vie que Mandoline vient discuter avec elle.

tabouret


Pourquoi cette dame (une fée peut-être) appelle-t-elle des clowns qui transportent Mandoline dans le monde des rêves sur un tabouret magique ? Arrivée sur place, une neige d’étoiles la recouvre, des fleurs multicolores illuminent un arbre.

robe

Alors, les clowns habillent, maquillent et offrent des bijoux à Mandoline. Et d’un coup, la voix de Mandoline s’élève et elle chante, elle chante, elle chante. Son rêve s’est réalisé avec l’aide d’une fée à la robe clignotante.
 De sa jolie voix, Mandoline a enchanté tous les enfants (et les parents) qui avaient rempli la salle polyvalente.

salut


Ce qu’on ne savait pas, c’est que la voix de Mandoline était montée jusqu’aux oreilles du Père Noël. Il n’a pas pu résister et est descendu voir les enfants dès la fin du spectacle avec évidemment des tas de cadeaux pour tous.

pere-noel


Merci au Père Noël qui est venu à Boissières, merci à la troupe Batifoll pour ce bel après-midi, de rêves et de chansons.

 

Et puis vint le repas des aînés

 

Vendredi 16, une vingtaine de nos aînés et quelques membres du conseil municipal se sont réunis à la salle polyvalente pour ce qui est devenu le traditionnel repas de Noël. A partir de midi, dans une ambiance musicale (inauguration de la sono municipale récemment acquise) et jusqu’à l’arrivée des derniers (pour le respect du quart d’heure boissièrois) on a échangé les nouvelles du village.

 convives 

Puis place aux choses sérieuses, en commençant par l’apéritif. Christian Borg débuta les réjouissances par un petit discours de remerciements et de bienvenue à tous. 

christian

Une fois à table, les conversations ont continué, coupées seulement par quelques moments de silence gourmand lors de l’arrivée des assiettes (Bloc de foie gras de canard mi-cuit, Fondant de poularde aux poires caramélisées, craquant crème brûlée). Tout le monde pris part à la fois aux conversations dans un beau brouhaha et à la dégustation d’un menu bien noté par les participants.

 convives-2

Après le repas, un quizz musical agrémenté de lots, comment dire ? ……………surprenants, (balle de golf, coude en cuivre, cheville en bois, clou, mouche, joint, etc…) a clôturé ces quelques heures de bonne humeur et de chaleur humaine à se retrouver ensemble.

 


L’équipe municipale souhaite à toutes et à tous 

de belles fêtes de fin d’année. 

16.09.2017 patrimoine et cinéma

Week-end des 16 et 17 septembre 

Journées du patrimoine et cinéma

Suivez le sanglier.

C’était le mot d’ordre de ces journées du patrimoine les 16 et 17 septembre. Les membres de l’Association Sauvegarde du Patrimoine de Boissières ont organisé des promenades dans le village, matérialisées au sol par des silhouettes au pochoir de l’animal totem de la commune. Les visites, d’une durée de une heure trente, ont suivi la quinzaine de panneaux descriptifs, financés, élaborés et posés par l’association. jp-1 

Les anecdotes et explications historiques ont émaillé ces pérégrinations à l’intention des quelque cent visiteurs originaires du village et des environs (la notoriété de Boissières s’étend au moins jusqu’à Langlade et St Côme).

jp-2

Nos mémoires vives, Mme Glaudine Otende et Mr Jean-Louis Roux, ont apporté, lors d’une visite, leurs souvenirs qui font revivre pour les plus jeunes des temps révolus. Par exemple, essayez d’imaginer à quoi pouvaient servir les rambardes de pierre de l’escalier de l’horloge pour des enfants ? Je vous donne un indice : c’est glissant et en pente. Pour ceux qui n’auraient pas la réponse, rendez-vous dans le prochain numéro de l’Echo du château. 

Au départ, place de la mairie, des livres historiques et géographiques ont permis aux visiteurs de trouver de nombreux renseignements sur le village et ses environs. Avant les visites ou après, les participants ont pu déguster des petits gâteaux et des biscuits. Bravo, belle organisation !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! A l’année prochaine.

 

Soirée inaugurale du cinéma en plein air

ou la scoumoune

Après bien des péripéties, la première projection de cinéma en plein air a enfin eu lieu ce samedi 16 septembre au stade Emile Pouget. Le film choisi depuis trois mois ayant été diffusé le dimanche précédent par TF1, restait à savoir s’il y aurait des spectateurs.

Eh bien OUI !!!!!!!!!!!!!!!

 cine-1

Une cinquantaine de boissièrois ont fait le déplacement, armés de sièges confortables et de vêtements chauds. Dans l’après-midi, l’écran, le matériel de projection avaient été installés, vérifiés et…..jusque-là tout allait bien. Et patatras, en début de projection, le compteur électrique du stade a commencé à faire des caprices. Un coup je marche, un coup je coupe, je marche, je coupe et ainsi de suite pendant un quart d’heure. La panne ayant été trouvée, la diffusion a pu commencer. cine-2

BIS, puisque c’était le titre du film, est enfin apparu sur l’écran géant de cette nuit noire et s’est déroulé sans incident jusqu’au bout. OUF …..


A la fin de la séance, les spectateurs, légèrement frigorifiés, ont vite regagné leurs maisons bien chaudes en se disant à l’année prochaine pour de nouvelles projections.
Pour le programme 2018, nous prévoyons deux ou trois séances avec actualités anciennes, si possible petit film muet en noir et blanc (ou dessin animé), entracte et ensuite le grand film (bref une séance vintage). Ne manqueront que les ouvreuses avec caramels et chocolats glacés (à moins que nous ne trouvions des volontaires d’ici-là). Les séances se dérouleront, soit au stade, soit sur la place de la mairie, de la fin mai au début septembre.
A l’année prochaine et encore merci à Marcel Aigon pour sa participation précieuse dans la construction du cadre de l’écran.

 

 

 

 

 

11 11 Novembre 2016

Hommage aux Morts pour la France le 11 Novembre 2016 à Boissières

Le 11 Novembre est devenu la date officielle de l’hommage à toutes les femmes et à tous les hommes « Morts pour la France ».

 drapeau

Mais cette année nos pensées sont allées particulièrement vers les malheureux poilus français de Verdun, les Tommies anglais de la Somme et aussi à leurs adversaires. 1916 fut une année terrible pour ces milliers soldats victimes d’un enfer de plusieurs mois.
C’est ce qu’ont rappelé dans leur adresse aux Maires de France, le secrétaire d’Etat aux Anciens combattants et Victimes de guerre et le Président des associations d’anciens combattants. Devant le Monument aux Morts dans le cimetière de Boissières, Marc Foucon a lu ces deux lettres.

spect-2 spect-1

Il était entouré d’une trentaine de concitoyens (jeunes et aînés) qui étaient descendus en cortège depuis la mairie précédés du drapeau de la commune. Après cette lecture officielle, les noms des Boissiérois(es) ayant fait le sacrifice de leur vie pour défendre leur pays furent égrenés par le Maire, qui a ensuite évoqué les incertitudes des temps présents et notre nécessaire conscience de citoyen devant la fragilité de la Paix entre les peuples.

spect-3
La sonnerie « Aux Morts » et la Marseillaise ont conclu cette cérémonie émouvante.
De retour à la mairie, les participants se sont rassemblés autour d’un apéritif convivial.

Article titre non conforme 163

 11 NOVEMBRE 2017

11 Novembre 1917, encore un an avant la fin.
En avril 17, c’est l’offensive du Chemin des dames et des Monts de Champagne pour les Français, Vimy pour les Canadiens, la troisième bataille d’Ypres pour les Anglais (500 000 morts dans les deux camps).
En septembre, c’est la disparition du Capitaine Georges Guynemer et le début d’un mythe.
C’est aussi la révolution russe qui libère,pour les Allemands, le front de l’Est et c’est l’entrée en guerre des Etats-Unis sur le front ouest.
C’est Clémenceau, le futur Père la Victoire qui est nommé Président du Conseil. 
Ce sont encore 365 jours de combats et des dizaines de milliers de morts.

lecture
En ce jour de commémoration du 99 ème anniversaire de l’Armistice, tous ces souvenirs ont été évoqués dans les différents messages émanant du gouvernement et d’association d’anciens combattants. Après un dépôt de gerbe et la lecture des discours officiels, le chant « Vous n’aurez pas l’Alsace-Lorraine » a résonné dans le vent. La « Sonnerie aux Morts »suivie d’une minute de silence et la « Marseillaise » ont clôturé cette cérémonie.

drapeau

Après la cérémonie, tous les participants sont repartis vers la mairie où un apéritif les attendait. Ce fut l’occasion d’évoquer les souvenirs et d’échanger les dernières nouvelles du village. Pour le centenaire, l’année prochaine, nous tâcherons de mettre en place une cérémonie digne de l’un des événements les plus marquants du XX éme siècle. 

 

 

11 Plan Local d’Urbanisation

Ce vendredi 04 novembre, s’est tenu à la salle polyvalente, devant une centaine de personnes, la réunion publique de présentation du projet de PLU aux habitants de Boissières.

Le Maire a ouvert la séance à 19 h 00 devant une assistance ponctuelle.

foule


Après un rappel de l’historique c’est-à-dire le passage du POS au PLU, il a été rappelé que le PLU n’est pas une obligation mais qu’il est préférable qu’une commune en soit doté, à défaut, c’est le code de l’urbanisme qui fait autorité. L’élaboration du PLU se fait dans le respect de divers lois (SRU, UH, ALuR), plans (incendies, inondations) et autres organismes tels que le SCoT qui l’encadrent strictement. 
Le constat de la situation actuelle de Boissières : un village ancien préservé et un village récent réliés entre eux par la RD 107 qui fait office de boulevard périphérique : un handicap à supprimer.

Monsieur le maire passe ensuite la parole à Mr Gagliano du cabinet d’études Avenir Sud Environnement (ASE) qui a pris part en qualité de conseiller technique à l’élaboration du PLU.

gagliano

a dressé le constat de la situation démographique et économique avec les points forts et les points faibles du village. Ensuite il a expliqué le cheminement chronologique de ce document : jusqu’à la fin 2016, il sera soumis à diverses administrations, puis début 2017 viendra l’enquête publique puis l’étude des résultats de cette enquête, l’approbation définitive par le conseil municipal puis la soumission à la Préfecture pour la légalité et enfin la validation définitive.
Ensuite il fixe le cadre du PLU :
1. l’évolution démographique de Boissières entre 1975 et 2016 où le village est passé de 145 à 528 habitants. Le SCoT Sud Gard a fixé à 1% par an l’augmentation de la population, ce qui mène à 630 habitants en 2030. En fonction du taux d’occupation moyen d’une habitation, il est nécessaire de bâtir 35 logements. 
2. Le zonage du village coincé entre la zone agricole et la zone naturelle boisée toutes deux non constructibles, la zone constructible se résume à la zone urbaine.
En conséquence, en tenant compte que 10 logements pourront être construits sur des parcelles disponibles dans le village (dents creuses), que 4 logements pourront l’être du fait de la densification de l’habitat (division de terrains), reste donc à prévoir l’emplacement de 21 logements en préservant le paysage et l’architecture et en incluant les risques majeurs ( inondations et feux de forêt).
Le Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) débattu en Conseil Municipal dégage les orientations suivantes :
• Protéger le centre urbain ancien
• Protéger le paysage et les terrains agricoles
• Protéger les zones de vue (panorama)
• Densifier de façon maîtrisée l’urbanisation
• relier les parties hautes et basses du village en y
• réservant quelques logements sociaux et un espace commercial
• Créer des parkings
• Aménager les entrées de village
• Envisager l’extension du parc photovoltaïque

Les orientations d’aménagements et de programmation (OAP) découlent du PADD :

• la zone dite « du Château » sur 4,5 ha dont 1 ha environ constructible et le reste réparti entre une zone de végétation aménagée, une voie à circulation douce entre le stade et le boulodrome et un parc paysagé.
• Trois zones dans le village réservées pour la création d’un parking

Le PLU établi un règlement par zone :
• Zone UA centre ancien (protégé)
• Zone UD espace urbain récent (maîtrisé) et divisé en Udp et Udd
• Zone A espace agricole
• Zone N espaces naturels.

La présentation du PLU étant terminée, des questions concernant

3. la circulation sur la voie dans la zone du Château
4. la surface constructible dans l’OAP du Château
5. l’extension du parc photovoltaïque
6. les contraintes de construction dans l’OAP du Château

ont été posées.

La séance est levée aux alentours de 21 h 00 et suivie d’un rafraîchissement bienvenu.