Pôle Emploi devient France Travail

Publié à la demande de leur service communication

 

Nouveauté 2024 : Pôle Emploi devient France Travail

Pôle Emploi cède sa place à France Travail, une transition significative prévue pour 2024 en conformité avec la loi pour le plein emploi. Cette évolution vise à fournir des services et un accompagnement mieux adaptés aux demandeurs d’emploi et aux entreprises, reposant sur une collaboration renforcée avec tous les acteurs de l’emploi, de la formation et de l’insertion, ainsi que sur le développement de nouveaux services en partenariat pour simplifier le retour à l’emploi et les processus de recrutement.

https://www.pole-emploi.fr/actualites/france-travail/pole-emploi-france-travail.html

Les procédures actuelles pour les demandeurs d’emploi, telles que l’actualisation mensuelle et l’accès aux offres d’emploi, restent inchangées. Toutefois, une transition progressive vers France Travail est envisagée pour tous les demandeurs d’emploi, accompagnée d’une orientation vers la structure d’accompagnement la mieux adaptée à leurs besoins. Chaque individu signera un contrat d’engagement personnalisé définissant les objectifs professionnels et les mesures d’accompagnement, avec des ajustements spécifiques pour les travailleurs en situation de handicap.

Du côté des entreprises, les modalités de contact et de publication d’offres d’emploi demeurent les mêmes. Néanmoins, France Travail vise à offrir un accompagnement personnalisé et coordonné pour les recrutements. Les conseillers entreprises seront plus présents sur le terrain, une plateforme unique facilitera le dépôt des offres, et un soutien sera apporté pour promouvoir une approche inclusive des recrutements.

Parallèlement, pour l’année 2024, divers dispositifs d’aide à la formation sont disponibles, tels que l’Assistance Individuelle à la Formation (AIF), le Compte Personnel de Formation (CPF), et le Programme Régional de Formation (PRF), financé par le conseil régional. Ces aides visent à préparer pleinement les chercheurs d’emploi à trouver ou retrouver un emploi en acquérant ou renforçant les compétences nécessaires. Il est crucial que la formation choisie soit en harmonie avec le projet professionnel de chaque individu et reconnue dans le domaine d’activité visé, que ce soit dans le secteur de l’artisanat, de la santé (découvrir les formations DPC), des domaines éducatifs, ou d’autres secteurs. Les acteurs institutionnels, tels que la région et France Travail, jouent un rôle crucial en fournissant un soutien financier pour faciliter l’accès à la formation. En sollicitant une aide, le chercheur d’emploi peut prendre en charge les frais de formation, sous réserve de la cohérence avec son Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi (PPAE)

 

Accueil des nouveaux arrivants

Après une interruption d’une année, le traditionnel pot des nouveaux arrivants était de nouveau inscrit au calendrier de nos festivités ce vendredi 26 janvier.

La plupart des néo-boissiérois conviés par le maire à cette réunion ont répondu présent et c’est une cinquantaine de personnes (parents et enfants) qui se sont retrouvées à la salle polyvalente avec, face à eux, la presque totalité du conseil municipal.

Les invités se sont présentés rapidement (adresse, profession, provenance, etc…), puis les conseillers, à leur tour, se sont présentés et ont expliqué  leurs responsabilités au sein du conseil. Ensuite ce furent les associations (Boissiérades, ASPB, Batifoll, Bibliothèque) qui ont présenté leurs buts et leur programme pour l’année. Pour celles qui n’ont pu participer (Taichido), leurs points de contact ont été donnés aux participants.

L’ASPB ayant expliqué aux habitants du lotissement des Terrasses du Château l’histoire de cette partie du village (les fouilles archéologiques) et la présence de pierres plates dans l’escalier, le maire a enchaîné avec une présentation globale de notre commune, ses infrastructures municipales et ses évolutions envisageables dans les prochaines années.

Après quelques questions et les réponses appropriées, les rafraîchissements ont été servis, accompagnés d’amuse-gueules.

Cette partie de la soirée a permis à tous d’échanger, de faire connaissance et resserrer les liens entre nouveaux Boissièrois.

Rendez-vous le 03 mars pour le vide grenier et le 16 mars pour la St Patrick.

11 Novembre 2023

Cette année, la commémoration de l’armistice du 11 Novembre 1918 a été marquée par la présence de Mme Odile Delpont, la fille d’Elie Desplan, et de sa famille.

Avant cette cérémonie, il a été rendu hommage à Elie Desplan dont notre école porte le nom et les enfants ont interprété une version enfantine de la Marseillaise dont vous trouverez les paroles ci-dessous en cliquant sur le lien : LA-MARSEILLAISE-ENFANTASTIQUES-maliluno

 

 

Le texte qui suit, paru dans le Midi Libre du 14 novembre 2023, a été écrit par Eric Delpont et Sophie Delpont  fils et petite fille d’Odile.

Hommage à Elie Desplan, héros de la Résistance et enfant de Boissières

Ce 11 novembre à Boissières, un événement important a eu lieu pour la vie du village et pour le devoir de mémoire. A 98 ans, Odette Delpont, née Desplan, fille d’Elie Desplan est venue assister à la cérémonie d’hommage rendue à son père. Reportage.

La fille d’Elie Desplan est née le 25 juillet 1925 à Nîmes, il y a presque 100 ans, mais elle a conservé intactes sa mémoire et sa conscience des événements d’hier et d’aujourd’hui. Le 11 novembre dernier, elle a repris le chemin de Boissières où elle a passé toutes ses grandes vacances d’enfant et d’adolescente. C’est là que son père Elie Desplan habitait avec ses parents instituteurs. C’est là qu’il a été vigneron après la Grande Guerre, revenu intact physiquement du front après sa mobilisation à 20 ans en 1916 et toutes les terribles batailles de Verdun et du Chemin des Dames notamment où il participa. « Décoré de la Croix de guerre pour actes de bravoure, Elie, qui était fils unique et célibataire avant de partir au front, se proposait pour monter à l’assaut à la place des pères de famille pour ne pas laisser d’orphelins derrière eux. », ce sont les mots cités par l’adjoint au maire Philippe Deschamps dans le cimetière de Boissières sous les yeux d’Odette Delpont assise à côté de la chorale des enfants de l’école Elie Desplan, du nom de son père.

Il y a 5 ans, elle est allée parler d’Élie aux enfants de l’école de Boissières, accompagnée de sa petite-fille Sophie, pour leur dire qui était l’homme en uniforme de la guerre de 14 sur la photo à l’entrée et décrire un combat qui continue : celui de la résistance à l’intolérance sous toutes ses formes depuis la Saint-Barthélemy jusqu’à aujourd’hui. Elie Desplan a été résistant de la première heure, dès septembre 1940. Il a été l’un des rares Français de l’époque à avoir entendu en direct l’appel du Général de Gaulle à la radio. Il faisait passer des tracts et des journaux clandestins appelant à la résistance contre l’occupant nazi et il aidait les jeunes gens à prendre le maquis pour échapper au STO (Service du Travail Obligatoire).

Odette Desplan avait 18 ans quand la gestapo a arrêté son père. C’était le 4 septembre 1943.

Elle le raconte encore aujourd’hui comme si c’était hier, dans la salle polyvalente de la mairie de Boissières, en ce 11 Novembre 2023. Son père arrêté lors d’une réunion avec ses compagnons de lutte. Il avait sur lui des ordres directement issus de Londres car, depuis la mort de Jean Moulin, ce n’était plus de Lyon que venaient les directives de la Résistance. Elie Desplan est déporté et meurt le 13 mars 1944 dans le camp d’extermination de Mauthausen en Autriche. Odette, sa fille, et sa femme Valentine Desplan échappent, elles aussi de peu, à un destin tragique… Peu de temps après l’arrestation d’Elie Desplan, un petit groupe de Résistants vient dans l’épicerie familiale à Nîmes où elles habitent. Ils ont intercepté une lettre anonyme les dénonçant comme ne tenant pas des propos corrects envers les Allemands et demandant « que cessent au plus vite ces agissements ». Lettre interceptée à la poste. Heureusement. Mais les Résistants leur conseillent d’aller se cacher immédiatement car d’autres lettres pourraient arriver et les faire arrêter. Elles sont donc allées se cacher dans les Cévennes jusqu’à la fin de la guerre. À la Libération, elles apprennent qu’Elie est mort en camp d’extermination. Odette a 20 ans. Elle reçoit la Légion d’honneur au nom de son père. Elle serre la photo de ce moment, dans la salle polyvalente de la mairie de Boissières en ce 11 Novembre 2023.

À ses côtés pour ce jour de mémoire, ses deux enfants, plusieurs de ses petits-enfants aussi sont venus. Très émus. Et puis son amie d’enfance Glaudine, 93 ans… et une amitié depuis leur première rencontre en 1933.

Cette commémoration était aussi l’occasion de moments d’amitié partagée. Un moment hors du temps en mémoire d’Elie Desplan et de sa fille incarnant encore aujourd’hui la mémoire de la Résistance, près de 80 ans après la Libération.

Eric Delpont

 

Halloween 2023

Belle réussite pour cet Halloween 2023. Nous attendions surtout les enfants, cependant les parents, grands-parents et beaucoup d’autres sont venus déguisés. Rendez-vous avait été donné sur la place de la mairie à l’heure où les chauves-souris et autres vampires sortent de leurs sombres abris.

Les petits diables et vilaines sorcières se sont répandus dans le vieux village pour réclamer leur dû de bonbons et de friandises. Ils ont été bien accueillis par les habitants qui avaient prévu citrouilles et décorations. Quand la razzia a été terminée, tout ce petit peuple a rejoint la salle polyvalente où les attendait une soupe à la courge et ………………… Non !!!!! les secrets de fabrication de cette potion ne se disent pas (comme pour les coins à champignons). Le nombre de grenouilles, de scarabées, et autres limaces qui donnent ce petit goût si particulier, ne sera pas révélé pas plus que la quantité de pipi de libellule.

Dans une ambiance sombre au son de musiques lugubres, , tout le monde a dégusté bonbons et soupe, cerné de squelettes, sorcières, toiles d’araignées et mygales. Et puis, les petits monstres, le ventre plein, ont rejoint leurs abris pour une bonne nuit peuplée de d’étranges créatures bienveillantes.

Un grand merci à Michel pour les friandises, aux Evelyne pour la déco de la salle, à Danielle pour la soupe, à Marcel pour le service, à Christiane pour les peintures et à tous ceux qui ont prêté les accessoires et merci à vous, habitants de Boissières, petits et grands, qui, par votre participation, font de ces fêtes une réussite.

Arty Show 2023

Week-end Arty show à Boissières.

Comme les années précédentes, et j’espère les suivantes, nous avons agrémenté la salle polyvalente avec quelques œuvres sorties de l’imagination d’étranges personnes que l’on nomme artistes : Annick Assenat, Marie-France Bussy, Cécile Nicaty et Lise Seguy peintres, Christiane Chastel et Philippe Deschamps sculpteurs et Jean-Pierre Trouillas photographe

Le vendredi, dans le calme de la préparation, chacun a pris possession de sa surface de mur ou de grilles et peaufiné la présentation des créations. Et à partir de ce moment, il n’y a plus qu’à attendre le verdict des visiteurs. Après une nuit à se ronger les ongles (ou pas), à l’ouverture à 10h00, un couple de boissièrois nous a fait le plaisir d’inaugurer l’expo (Merci à eux, ils se reconnaîtront).

Et ensuite me direz-vous ? Eh bien, tout au long de la journée se sont succédées des visites de personnes intéressées avec qui les exposants ont pu discuté, ce qui dénote un intérêt artistique amplifié chaque année pour cette manifestation qu’est Arty Show dans cet espace privilégié qu’est La Vaunage.

Donc le samedi nous avons eu soixante-cinq visiteurs.

Le lendemain, on continue. Quelques visites, toujours le même intérêt. Et puis, vint le temps du vernissage vers midi, avec une fréquentation, et que tous en soient remerciés, habitants de Boissières ou visiteurs extérieurs, qui a montré aux exposants que leurs créations les touchaient, les intéressaient et leur faisaient oublier, pour un instant, le monde.

Donc pour conclure, vous avez été pas loin de de deux cents visiteurs (195), pour nous, c’est une réussite. Merci aux artistes et aux amateurs d’art.

En parallèle et toujours à la mairie de Boissières, les travaux de tissage des élèves de l’école, réalisés en collaboration avec le musée du textile de Beaucaire, ont rencontré un beau succès, pas seulement auprès de leurs parents, mais aussi de tous les visiteurs de ce week-end. La qualité de ces travaux réalisés a été unanimement reconnue.

Boissières vous attend l’année prochaine.

La bibliothèque municipale

La bibliothèque est située dans le bâtiment de la maire entrée place de la mairie. Elle est composée de deux salles une première pour les enfants et une au fond pour les plus grands.. Les élèves de l’école viennent tous les jeudis

Elle est ouverte le mercredi de 10h à 12h00 et le jeudi de 14h00 à 16h00.

Soirée Latino

Le temps d’une soirée organisée par la commission des festivités le 09 septembre, la place du temple est redevenue le centre de la vie festive de Boissières dans une ambiance « Latino » 

A partir de 19h00, l’ABANICO Orchestra s’est installé sur l’estrade avec sa section de cuivres, deux saxophones, deux trompettes, un trombone, une batterie et un hélicon (c’est pas un gros mot !! )

Ensuite est venue la Brasserie de la Vaunage avec Régis et sa Peugeot 203 jaune éclatant, brillante comme un sou neuf et le food-truck (camion restauration) avec ses crêpes, galettes et boissons. Batifoll était présent aussi avec un stand de vente de vins.

Les Boissièrois sont arrivés ensuite, nombreux, très nombreux, les figures connues, mais aussi de nouveaux habitants qui nous ont fait le plaisir de venir animer un peu plus les festivités du village.

Les spectateurs se sont installées sur les tables autour de la place pour déguster les variétés de galettes proposées (saucisses, complète, cévenole, etc.….) ou les crêpes ( Nutel……, confiture ou sucre) accompagnées d’une bière blonde ou blanche de notre brasseur Régis.

La file d’attente devant le camion de restauration ambulante démontra l’intérêt que les Boissièrois ont porté aux galettes et autres crêpes. Cette année, ce fut une année de rodage. Devant le succès incontestable (et un peu inespéré) de cette soirée, nous inviterons deux camions l’année prochaine.

Les musiciens ont enchainé les titres de mambo, paso, salsa, bossa enfin tout ce qui se joue et se danse sous les tropiques. Caliente !!!!!!!!

Quand la nuit fut venue, Régis avait épuisé son stock de bières, il n’y avait plus une goutte de pâte à crêpes, bref, tout allait bien.

Cette soirée a clôturé la saison des festivités estivales à Boissières et l’automne verra l’exposition Arty Show les 14 et 15 octobre à la salle polyvalente.

Merci à toutes et à tous d’être venus à toutes les manifestations durant cet été. L’animation du village, c’est bien sûr du ressort de la mairie, mais c’est surtout vous, habitants de Boissières qui en faites la réussite.

La rentrée scolaire 2023

Belle affluence pour cette rentrée 2023. Autant par la présence de nombreux parents que par celle des enfants qui seront une soixantaine à fréquenter cette année, l’école Elie Desplan de Boissières.

Dès 08h30, Mme Daridan a ouvert le portail de l’école. Il y avait déjà une petite foule qui échangeait des souvenirs de vacances et les projets pour cette nouvelle année scolaire. Pas trop de signes d’inquiétude sur les visages, ni des parents, ni des enfants.

La grande nouveauté de cette rentrée est l’ouverture d’une troisième classe et donc l’arrivée d’une nouvelle professeure des écoles, Marine Letocart, à qui nous souhaitons la bienvenue. La cantine fonctionnant depuis la fin de la précédente année scolaire, nous n’en parlerons pas, en espérant que le ressenti des enfants sera toujours le même.

Les enfants sont répartis sur trois cycles :

– cycle 1 Petite section (8), moyenne section (9) et grande section (8) soit 25 élèves,

– cycle 2 CP (6), CE1 (9) et CE2 (5) soit 20 élèves

– cycle 3 CM1 (5) et CM2 (11) soit 17 élèves.

Des projets pédagogiques et d’amélioration des locaux et de la cour sont à l’étude et nous vous en parlerons au fur et à mesure de leur concrétisation.

Nous souhaitons une bonne année scolaire à toute l’équipe pédagogique ainsi qu’aux enfants qui vont découvrir les merveilles de la langue française écrite et parlée, du calcul et de bien autres choses encore comme les échecs (le jeu bien entendu).

Repas Républicain 2023

Tout a commencé dès potron-minet à 8h45 place de la mairie par le tirage au sort des équipes. Avec 30 inscrits (dont six joueuses) donc 15 doublettes, ce tirage au sort a été organisé de mains de Maître André Meyronnet. Les joueurs se sont ensuite repartis les trois terrains de jeux : le Boulodrome, la Place du Temple et l’espace ombragé sous le tilleul de l’école. La place du temple et le boulodrome avaient été sablés par le service technique.

Après quelques parties âprement disputées, tous les participants se sont retrouvés autour de midi pour un rafraîchissement bien venu vu la température.

Les vainqueurs sont …………………………………………………. au paragraphe suivant.

Après un après-midi chaud et calme, les « hostilités » ont repris à 19h00 dans l’enceinte de l’école pour le deuxième round : LE REPAS REPUBLICAIN.

Que vous dire

Que la musique était bonne ? Avec l’orchestre Flash-Back, elle l’est toujours.

Qu’ il avait du monde ? Il y avait du monde, plus de deux cents convives (225).

Que l’apéritif était le bienvenu ? Il le fut

Que la paëlla a été appréciée ? Elle l’a été.

Que tout le mode s’est bien amusé ? Personne n’a pleuré.

Bref, encore une belle soirée comme on les aime à Boissières, et on en redemande.

A l’année prochaine.

Ah oui, les vainqueurs du concours de boules ont été Pierre Pascal et Florian Cardinale.

Le diaporama résume la journée

Fête de la musique

Quelle fête de la musique !!!!!!!!

Après une interruption, Boissières a recommencé à fêter la musique ce 20 juin avec uniquement des talents du cru, de la locamusique en somme.

Donc, après que la commission des festivités avait inscrit cette soirée à son calendrier, Aurélie Coste et son groupe Run After The Beat et Joseph Pepino avec son spectacle explosif se sont proposés pour animer cette fête. Avec Batifoll en soutien logistique et à la restauration on avait tout ce qu’il fallait.

Comme nous sommes optimistes et que nous encourageons les talents locaux, nous avions prévu une scène ouverte aux amateurs. Pour cette année, ça n’a pas marché, mais nous reprendrons l’idée pour l’année prochaine.

Les membres de la compagnie Batifoll ont proposé, pour ouvrir la soirée, une petite restauration qui a eu un succès inespéré. Les spectateurs arrivaient de toutes parts et nous avons pu évaluer la foule à plus d’une centaine de personnes.

Vers 20h30, Run After The Beat est monté sur scène. Deux guitares, une basse et une chanteuse. Je crois qu’à force de courir après le rythme, ils l’ont trouvé et nous l’ont bien prouvé. Avec tous les titres qu’ils ont revisité, nous sommes passés chez Louis Armstrong et son Monde Merveilleux, chez Edith Piaf avec un Homme à la Moto déchaîné, chez Nirvana, Gossip et White Stripes entre autres connaissances. Pendant une heure et demie, ils nous ont régalés, avec la voix ample et puissante d’Aurélie accompagnée de rifs de guitare ébouriffants.

Ensuite vers 21h30, Joseph Pepino a investi la scène. Comment vous dire, des costumes à la file, des paillettes, des confettis, des spots, de la fumée, tout un environnement pour soutenir une prestation explosive (montant sur les tables sans mettre les pieds dans les plats), digne des meilleurs show-men internationaux. Tous les styles de musique interprétés avec une voix s’adaptant à tous les titres. Sachant faire participer son public, Joseph a organisé sur scène, au pied levé, un groupe de danseuses, de danseurs et un groupe d’enfants. Tout cela dans la joie et la bonne humeur pour des amateurs pris par surprise, qui ont fourni une prestation pleine de talent.

Tout au long des deux spectacles, les artistes ont pu mesurer le plaisir du public aux applaudissements nourris qui ont fusé après chaque titre, marquant les qualités exceptionnelles des musiciens.

Cette soirée d’anthologie restera dans la mémoire de tous les spectateurs. Le plus dur, pour l’année prochaine sera de faire aussi bien, sinon mieux. 

Encore un grand merci à Aurélie et son groupe, à Joseph et à la Compagnie Batifoll.

Rendez-vous le 15 juillet à l’école pour le repas républicain.

Journée des enfants

Ca faisait déjà bien plusieurs semaines que cette journée se réparait principalement entre les deux Evelyne. Prévoir les animations, le menu et organiser l’ensemble. Il a fallu aussi commander le beau temps, au moins entre 10h et 17h00. Eh bien, il a plu la veille et le lendemain, mais le jour même, pas une goutte. Merci Météo France.

Donc, le matin à 10h00, le jeux en bois prêtés par Evelyne J, la table de ping-pong de l’école, le filet de badminton étaient installés au stade, le circuit de kart balisé et décoré. Les sept karts sont arrivés aussi. Ne manquait plus que le public.

Il est arrivé, le public, à partir de 10h30 par petits groupes. Un coup d’oeil sur les jeux et on les essaye.

Puis vinrent les essais sur les karts. Comme pour toute course, il faut reconnaître le circuit et s’habituer aux engins à pédales. Les mécaniques une fois chaudes, elles furent alignées sur la ligne de départ pour les premiers runs. Aux ordres des commissaires de course munis d’un drapeau à damiers (Merci Christiane C. pour la banderole et le drapeau) et d’un haut-parleur, les bolides se sont élancés sur le circuit très “technique” avec virages pris à la corde, accélération folle en descente et puissance poussée à fond dans la montée. Bref, il n’y avait rien à envier au circuit Paul Ricard. Les courses se sont enchaînées pour les enfants et les adultes aussi (il y a des photos!!!!) jusqu’à l’heure de l’apéritif.

Un rafraîchissement bien venu pour revivre les émotions du matin. Pendant ce temps, deux coursiers sont allés quérir le repas sous forme d’une superbe fédeua qui fut dégustée sous les ombrages derrière le stade. Une tarte aux pommes a fini de rassasier la quarantaine de convives.

Pour digérer, quelque jeux collectifs et la reprise des courses de kart nous ont mené jusqu’à 17h00 quand il a fallu rendre les engins au loueur.

Ce fut une belle journée qui a certainement fait naitre des vocations de pilotes de F1. De toute façon on recommence l’année prochaine.

Les Incorruptibles 2023

Le vote des Incorruptibles

Le jeudi 11 mai a eu lieu le vote des enfants de l’école pour le concours des Incorruptibles. Ce concours permet d’élire parmi une sélection de livres les ouvrages préférés des jeunes lecteurs.

Chaque tranche d’âge reçoit un ensemble de six livres et un questionnaire s’y rapportant. Les questions portent sur l’ensemble du livre, l’histoire bien sûr, mais aussi le graphisme, la couverture, la police d’écriture, les illustrations entre autres. Les participants vont de la grande section de maternelle au CM2. Après l’étude des ouvrages, il faut élire le meilleur.

Il a fallu en amont préparer le scrutin, avec la liste électorale, les bulletins de vote, une carte d’identité, une carte d’électeur, les procès-verbaux de dépouillement. Tout cela fut produit par les enseignantes.Puis, le 11 mai, la salle polyvalente a été transformée en bureau électoral comme pour les grands. Les isoloirs, l’urne, la table des bulletins de vote, la table de vote, tout y était.

Une fois les assesseurs et les scrutateurs désignés, l’organisation et les obligations électorales rappelées, le bureau de vote a été déclaré ouvert à 09h30 et les opérations ont pu commencé.

C’est avec un respect exemplaire de toute la procédure que les votes se sont déroulés, de la distribution des bulletins jusqu’à la proclamation des résultats dans un silence approximatif (il est difficile de rester neutre). Le bureau a été déclaré fermé après le dernier scrutin à 11h 15. Le taux de participation avec 100% peut faire rêver certaines démocraties.

Dans chaque catégorie, les votes se sont répartis entre plusieurs ouvrages sans que l’un ou l’autre ne truste une large majorité. Ceci prouve que même à ces âges chacun sait s’affirmer dans ses choix personnels.

Bon anniversaire Mme Berthe Hery

Ce dimanche 12 mars vers 12h00, une délégation du conseil municipal s’est rendue chez Mme Berthe Hery (Chemin du Cougoul) qui fêtait ce jour-là, entourée de sa famille, ses cent ans. Eh oui, Boissières compte maintenant une centenaire. Après le discours d’usage et la remise d’un camélia qui espérons-le fleurira longtemps encore pour le plaisir de Mme Hery, tous ont partagé le verre de l’amitié.

Née le 12 mars 1923 dans le département de l’Eure et Loire, mariée en 1943, Berthe a travaillé aux côtés de son époux Jean dans une agence d’assurance à Tours. Elle a perdu son mari âgé de 68 ans en 1989, elle a eu 3 enfants, 2 garçons et 1 fille.

Elle est aujourd’hui six fois grand-mère et 4 fois arrière-grand-mère.

Berthe est arrivée à Boissières en 1985 où elle a fait construire une maison pour y vivre paisiblement.

Aujourd’hui, Berthe vit bien entourée par les services d’une aide à domicile, de ses enfants et de ses voisins.

Tout le village lui souhaite de pouvoir célébrer encore de nombreux anniversaires.

Restaurant scolaire

Le restaurant scolaire (ancienne appellation cantine de l’école) a ouvert ses portes le lundi 13 mars. Le chantier mené de mains de maître (d’oeuvre) par la Communauté de Communes Rhôny, Vistres, Vidourle s’est terminé un peu en avance sur les prévisions.

Nous avons recueilli les impressions des principaux intéressés, les élèves, à la suite de cette première utilisation : les réponses étaient partagées entre « Super » et « Waouh, trop cool ».

Mis à part ces réactions, cette cantine va permettre aux enfants de déjeuner tranquillement sans avoir à prendre le car scolaire. Le temps du premier repas a été d’une heure, sans doute nous tournerons à l’avenir plutôt vers trois-quart d’heure, ce qui est très bien pour des enfants. Le temps gagné sur le trajet dégage des possibilités pour d’autres activités durant la pose méridienne. Tout le monde s’y retrouve enfants, enseignantes et personnel du périscolaire.

Côté école

Le fonctionnement de la cantine est assuré par deux personnes de la CCRVV pour la préparation des repas, renforcées par deux autres agents du périscolaire pour la surveillance des repas.

Les repas sont fournis par le prestataire de la CCRVV “Terres de Cuisine” en liaison froide en milieu de matinée et réchauffés sur place. Les menus sont élaborés par un diététicien pour un bon équilibre alimentaire. Les calculs de diététique sont lissés sur deux semaines, ce qui fait que les laitages par exemple ne seront pas au menu tous les jours, ainsi pour les autres les éléments (féculents, viande, poisson, etc….).

Les enfants arrivent de l’école un peu après 12h00, passent par les sanitaires (la robinetterie les a beaucoup impressionné) et passent dans les deux salles de restauration, une pour les petits et l’autre pour les plus grands à partir du CP et sont servis à table. Le plat principal est servi (aux grands) pour plusieurs afin que les enfants tendent vers une autonomie en partageant équitablement ce plat.

Pour le périscolaire, la salle à manger des petits est utilisée le matin et le soir, ce qui a libéré une salle dans les locaux de l’école. Cette salle servira de Centre de Documentation et d’Information où seront regroupés les livres et quelques ordinateurs entre autre pour une utilisation en dehors des deux classes. 

Cette réalisation de la CCRVV améliore grandement la vie scolaire des enfants qui seront dans un lieu unique pour étudier, se détendre et manger en tout tranquillité.