préparatifs

 

Journées Médiévales de Boissières

 

comme promis, les médiévales reviennent

les 02 et 03 juin 2018.

 

Pour préparer ce grand évènement, la Compagnie Batifoll a besoin de vous pour divers ateliers :

Avant la Fête

Débroussaillage : pour aménager le camp des diverses compagnies présentes.

Fabrication de panneaux informatifs : pour la publicité dans les villes et villages alentour

Ateliers couture : costumes moyenâgeux et décoration du village (drapeaux, oriflamme, banderoles, etc …..)

Tractage et affichage : pose des affiches dans les  villages alentours (pas de date précise) et distributions de tracts lors des évènements autour de Boissières les semaines précédant la fête (vide greniers, marchés…)

Recherche de sponsors : aide à la recherche de partenariats financiers pour nous aider à offrir au village une magnifique fête.

pendant la fête :

Décoration : installation des éléments de décoration dans les rues du village, toiles de jute sur les panneaux et les poubelles, étendards…. + rangement le dimanche soir

Taverne : aide à la préparation des repas vendus au public

Logistique : ravitaillement des troupes et artisans, maintien de la propreté du village

Manutention : installation bancs, tables, chaises, balles de paille, transport bouteilles d’eau… + rangement

pour vous proposer comme bénévole

Mail : medievale.boissieres@gmail.com                 Téléphone : 06.26.25.89.62     (Aurélie Coste)

Site  internet :  :http://medievaleboissieres.wixsite.com/medievale-boissieres 

Facebook   http://fr-fr.facebook.com/medievale.boissieres30/

– 24 et 25 Février de 10h-12h et de 13h-18h à la salle polyvalente de Boissières  Atelier couture (costumes perso, à louer et déco)

– Dimanche 18 Mars à 14h au 196 chemin du Cougoul :
Atelier panneaux : Peinture (et feutre) réalisation des panneaux en bois (disposés à l’intérieur du village) et de ceux en carton (disposés aux abords des routes autour de Boissières)

– 24 et 25 Mars de 10h-12h et de 13h-18h à la salle polyvalente de Boissières :
Fabrication des décorations : peinture, couture, assemblage…

– 28 et 29 Avril de 10h à 18h à l’ancien terrain des abricotiers (lieu des campements) :
Débroussaillage, outils et mains gantées bienvenues

Que vous soyez là un petit ou un grand moment pour nous aider, merci à tous de votre implication pour faire vivre ce bel événement.

Eglise-Temple

L’EGLISE SAINTE SYRICE ET SAINTE JULITTE

En 1156, une bulle du pape Adrien VI mentionne la présence des églises Saint Sirice et Sainte Julitte unies à la mense capitulaire de Nîmes pour la valeur de 1400 Livres. Le premier ecclésiastique connu en 1395 se dénommait Guillaume d’Aussac, et il était chanoine prieur. En juin 1587, le Chapitre de Nîmes somme le Sieur Falhol, fondeur, de couler deux cloches de 12 et 3 quintaux pour l’église.

Le bâtiment religieux était accolé à une maison presbytérale. Ces deux édifices étaient en ruine au début du XVIIème siècle. Malgré les requêtes et condamnations du Chapitre de Nîmes, le cimetière ne fut pas cédé et les réparations ne furent pas entreprises. Mais sur les pressions du puissant Chapitre de Nîmes, les consuls et les habitants sont contraints de reconstruire une maison pour l’exercice du culte catholique ainsi qu’un logement pour le curé. Après plus de six décennies et malgré un ultimatum de six mois délivré par un arrêt de la Cour des Grands Jours (réunie à Nîmes le 29/01/1667), les habitants refusaient toujours de reconstruire l’église.

En 1674, l’évêque Séguier observe qu’il n’y a pas d’église et que le culte se tient dans une maison louée. Il précise qu’un cimetière se trouvait sur la place du village « joignant les masures de l’ancienne église ». Un décompte des fidèles ne recense alors que huit communiants. L’ancienne église romane, détruite en 1966

En 1686, le vicaire général de Laugnac ordonne des travaux de remise en état. L’église a un clocher sur le pignon du mur d’entrée avec sa clocher, un confessionnal, une chaire à prêcher, ainsi que de fonds baptismaux. Le cimetière est fermé par la même occasion. En 1690, la paroisse compte désormais 80 communiants, du fait des conversions forcées. Une vingtaine d’enfants sont dénombrés. Quatre ans plus tard, l’évêque Fléchier est reçu en grandes pompes par le seigneur de Saint Cosme ainsi que les notables du village. Ils notent l’absence de presbytère, mais précisent que l’église est munie d’un clocher sur le pignon du mur d’entrée.

Le village pouvait compter sur deux sages-femmes et un maître d’école. Un bureau de charité doit être remis en fonction. Il disposait à l’origine d’une rente annuelle de 124 livres léguée par Saint Cosme et d’une salmée de blé « mescle » (mélangé) donné par le Chapitre. À ce moment-là, les conversions forcées portèrent le nombre de communiants à 130.

Incendiée lors de la guerre des Camisards, l’église sera restituée aux protestants après la Révolution. Le clocher date de 1816 et la cloche armoriée du XVIIème siècle. Elle a été démolie en 1966.

Actes pastoraux:

En se référant aux archives de la paroisse de l’Eglise Réformée de France de Calvisson-Boissières-Nages et Solorgues, le temple n’a plus été utilisé depuis le début de l’année 1952.

En ce qui concerne les derniers actes pastoraux célébrés dans le temple de Boissières avant sa désaffectation en 1954, puis sa démolition en 1966, le dernier baptême date de mai 1951, le dernier mariage y eut lieu en décembre 1951 et le dernier décès en juillet 1951.

Nouveaux arrivants

Traditionnellement, l’année nouvelle commence, à Boissières, par l’accueil des nouveaux arrivants. 

Cette fois, cette réunion s’est déroulée le 26 janvier devant une petite dizaine (sur une quinzaine) de  néo-boissièrois(es) très motivés.

 

La présentation du village ayant été faite par le maire, les membres présents du conseil municipal se sont présentés et ont décliné leurs fonctions. Puis est venu le tour des associations présentes ou pas (Batifoll, Taekwondo, Foot, ASPB, Boissiérades, Bibliothèque).

Après quelques questions sur la vie du village, les nouveaux habitants et les plus anciens ont partagé un pot convivial durant lequel des liens plus individualisés ont commencé à se tisser.

Bienvenue chez les Boissiérois.