Cinéma en plein air, première séance

Cinquante personnes selon la mairie, soixante selon les organisateurs…. allez savoir  (c’est à cause de la poire)……… bref il y avait du monde ce vendredi soir devant l’écran blanc dans la nuit noire.

Quelques postérieurs délicats mais néanmoins prévoyant s’étaient munis de sièges et/ou de coussins moelleux, sans compter des couvertures pour se prémunir (sans alcool de poire) de la petite fraîcheur de cette soirée.

Une fois tout le monde installé et après le discours d’ouverture, place à la séance de cinéma.

Un Buster Keaton a, pour les uns, ravivé des souvenirs et pour les autres, a prouvé qu’une poursuite avec des tas de flics faisait déjà rire en 1920. Rien ne change sous notre soleil. Comme l’ont montré les actualités de 1890 à 1914, ce sont toujours les mêmes sujets qui reviennent.

Après les inévitables publicités rétro pour des marques disparues, et l’entracte (sans les ouvreuses et leurs esquimaux) avec buvette, on a pu voir le grand film de cette soirée.

Un peu de tendresse, de la bonne humeur qui ne fait de mal à personne, quelques gags et répliques provocant des rires, une manif, un karaoké, un salon de l’agriculture et une fin en apothéose, le tout arrosé au lait de vache et à la poire, voilà une heure et demie de détente sans se faire de nœud au cerveau,  pour la joie de tous.

Pour la prochaine séance, on recommence avec Charlot, Tex Avery, la suite des actualités 1914-1965, des pubs et Raid Dingue de et avec Dany Boon.

On vous attend nombreux.

Journée des enfants 2018

Le beau temps avait été commandé avec le bon formulaire, mais avec tous les ponts, la demande n’est pas arrivée à temps. Bon, il n’a pas plu, mais un peu de soleil en plus ç’aurait été mieux.

Mais cela n’a pas empêché de passer une excellente journée.

Le stade était superbe avec sa pelouse verte et tondue.  Les jeux, qu’ils soient anciens (palets, cerceaux, passe-trappe ou chasse-pions) ou modernes  ont été utilisés de 10 à 17 h 00par la trentaine d’enfants présents. Le château gonflable a eu, comme d’habitude, beaucoup de succès.

 Et les jeux collectifs (ping-pong, volley, basket)  n’ont pas réuni que des enfants, il semble que des papas et des mamans en ont profité aussi.

 Mais, chut……

 

 

 

 

 

A ce rythme, l’heure du repas est vite arrivée. Après l’apéritif, tout le monde s’est attablé devant une paëlla visiblement très appréciée. Au vu des mines réjouies, il n’y a pas de doute possible, les soixante convives se sont régalés.

Quelques promenades à dos d’âne ont ravi les enfants durant l’après-midi.

Et puis, juste avant qu’il ne pleuve, les participants se sont séparés en se disant : A l’année prochaine !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

08 mai 2018

Toutes générations réunies.

A 11 h 30 ce 08 Mai 2018, une trentaine de Boissièrois  de 03 à 90 ans se sont réunis pour ce moment de mémoire autour du monument aux morts, après avoir traversé en cortège, le village depuis la place de la mairie.

Pour cette commémoration du  73 ème anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, Tristan Casse a  avantageusement  remplacé le  porte-drapeau habituel pour la cérémonie. Ce pourrait peut-être devenir une tradition que de demander aux jeunes gens de notre village de participer ainsi au devoir de mémoire.

 

Après un dépôt de gerbe au pied du Monument aux Morts et le rappel des noms des « Morts pour la France » durant cette guerre : Elie Desplan, Edmond Pouget et Marcel Encontre (dont le nom figure sur le monument de Aigues-vives), le Maire, Marc Foucon, a donné lecture du message de la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées Geneviève Darrieusseq.  Une minute de silence a clôturé cette cérémonie. 

 

 

Un rafraîchissement offert par la municipalité a réuni ensuite les participants dans la salle du conseil.

Travaux Portalade-Vaunage Janvier-Mars 2018